Partagez | 
 

 [Mini-Event] Immortaliser l'instant • [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sukie O'Gormain
Élève de Poufsouffle
avatar
N/A

Points : 52
Année d'Étude : Aucune
Ascendance : Aucune
Parchemins : 15
Inscription : 31/01/2018
Élève de Poufsouffle

Lun 5 Fév - 2:45

Aujourd'hui c'est la Saint-valentin.
Sérieusement, la saint-valentin. Ce n'est pas une fête que tu portes dans ton coeur, Sukie. Surtout depuis un an, parce que tu l'as rêvé n'est-ce-pas la saint-valentin à ses côtés. Surtout que tu n'as jamais vraiment eu le plaisir de la fêter comme il se doit après tout... Alors le jour de l'amour et des couples adorables qui se promettent l'éternité dans un regard, trop peur pour toi. Mais c'était sans compter sur la demande de rédiger un article pour parler de cette soirée dans "The Quill" ou celle de venir porter main forte au stand de photographie. Gerbant, vraiment. Sukie, tu n'es pas encore vraiment prête à vouloir venir à cette soirée mais alors si c'est en plus pour passer la soirée à devoir tout cet amour public. Et si tu le voyais lui derrière l'objectif ?

Putain, rien que d'y penser...
Ca te file des frissons. C'est peut-être fini depuis plus d'une année mais t'as pas envie de l'imaginer partageant l'amour que tu ne penses jamais avoir eu, avec une autre. C'est une pensée égoïste, tu le sais. Maintenant, tu devrais lui souhaiter de trouver l'amour, l'âme-sœur et d'être heureux, en hommage à tout l'amour que tu as eu pour lui. Tu y travailles mais comme on dit, Rome ne s'est pas construite en une journée. Ou une année. C'est donc, la tête dans tes pensées, et les yeux rivés sur tes pieds que tu avances vers le stand de photographies dans ton jeans moulant, ton débardeur clair et ta chemise ouverte, pour ramener le pied pliable et la perche à lumière qui manquait. Il est grand, il est lourd. Tu ne fais pas attention et PAF ! Tu viens de frapper dans le bras, la tête ou tout autre chose de quelqu'un. Sans attendre, prise de court, tu relèves la tête lâchant spontanément :

« J'suis désolée, Je t'avais pas vu ! Tu t'es pas fait mal ? »

Sérieusement ? De toute les personnes, il fallait que ce soit, lui ? Tu ne peux pas retenir ton petit froncement de sourcils et ta grimace, alors que tu as les cheveux en bataille et la bouille qui commence légèrement à rougir. Pourquoi... Lui ? Tu ne dois pas détourner le regard, mais est-ce-qu'il est venu seul ? Avec sa promise dont tu as temps rêver ? Tu dégluties, c'est trop, tu baisses la tête, prête à repartir mais putain, c'est lourd ce truc sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Norbert Rathbone
Élève de Poufsouffle
avatar

Points : 301
Maison : poufsouffle.
Année d'Étude : Sixième Année
Ascendance : Parents Sorciers (Sang Mêlé)
Parchemins : 107
Inscription : 22/01/2018
Visage : gajeel redfox.
Élève de Poufsouffle

Lun 5 Fév - 3:09

St-Valentin. Quelle fête de crétins, songea-t-il, lorsqu'il prit connaissance de cette soirée qui allait avoir lieu dans la Grande Salle. Norbert hésitait : allait-il s'y présenter ou pas ? Finalement, comme la majorité de ses potes s'y rendait, il franchit le pas lui aussi. Norbert n'allait pas soudainement se vêtir proprement parce que Poudlard organisait une petite fête. Mr. Muscles opta plutôt pour un t-shirt noir et une paire de jeans de la même couleur. Il ne daigna même pas se brosser les cheveux et grimpa l'escalier menant au rez-de-chaussée tout en se grattant le bras où séjournait l'une de ses nombreuses cicatrices ─ Quidditch et père magizoologiste oblige. Le sorcier de la maison de Poufsouffle croisa dans le hall quelques amis et se mit à bavarder ─ toujours d'un ton puissant qui ne passait pas inaperçu ─ avec eux. Il éclatait de temps à autres d'un grand rire en donnant des tapes dans le dos de celui qui se tenait à côté.

« Vivian n'est pas venu ? » avait demandé Norbert d'une expression étonnée. Bon, pas que Vivian soit du type à aimer se donner en spectacle, mais c'était carrément le genre d'endroit où ses soeurs voudraient qu'il soit en cette sympathique soirée. « Bon j'ai soif. On se retrouve plus tard les gars. » lâcha Norbert en les laissant en plan. Juste avant de partir il constata que la belle Luna était installée dans le hall avec ce crétin de Serpentard aux cheveux en épis. Norbert serra les jointures et gronda de l'intérieur : comment une fille comme elle pouvait-elle s'intéresser à un gamin attardé comme lui ? Même une stupide fée n'en voudrait pas.

Il traversa le corridor et pénétra dans la Grande Salle en traînant bruyamment les pieds. Le décor l'obligea à s'arrêter cinq secondes juste pour assimiler le tout. Tout ce rose ...

Enfin, passons.
Il se dirigeait vers l'une des tables quand quelque chose se retrouva dans son champ de vision : plus que son champ de vision, d'ailleurs. L'objet en question le frappa au niveau de l'épaule et se coinça dans ses cheveux par le fait même. « Nom d'une gorgone, mais c'est quoi ce ... ? » débuta-t-il d'une voix tonnante jusqu'à ce que l'instigatrice de l'incident s'excuse et fige en même temps que lui. Elle avait le visage rougissant et ne semblait pas d'humeur ─ c'était amusant parce qu'il avait exactement la même expression qu'elle en cet instant.

« ... C'bon. » termina-t-il en cherchant à défaire ses cheveux qui s'étaient enroulés ─ on ne sait comment ─ sur ce bidule machin chose. Il y était presque ...
Allez ...
Non, en fait, ça ne fonctionnait pas du tout. Il avait un drôle de tic au visage. La patience était en train de prendre la fuite comme Sukie semblait avoir voulu le faire tout à l'heure. « Donnes-moi ça. » gronda-t-il en saisissant cette drôle de perche pour finalement tirer sur ses cheveux et en arracher quelques mèches.


Revenir en haut Aller en bas
Sukie O'Gormain
Élève de Poufsouffle
avatar
N/A

Points : 52
Année d'Étude : Aucune
Ascendance : Aucune
Parchemins : 15
Inscription : 31/01/2018
Élève de Poufsouffle

Lun 5 Fév - 3:25

Dans ses cheveux que tu aimais tant...
Putain, c'est pas possible. Tu as fait quoi au monde pour devoir subir un truc comme ça ? Tu n'avais pas envie d'être là, tu n'avais envie de le voir ou risquer de le voir car tu sais, tu sens au fond de toi qu'il ne restera pas seul, il va s'entourer c'est certain. Et pourquoi dans les cheveux, tu grimaces, ça doit faire mal en plus. Vous avez vraiment l'air fin en cet instant. Tu n'as pas l'air à laise, Sue. Lui non plus. Il fait la même grimace que toi, il cherche à se défaire de ta perche sans succés, tu sens qu'il va s'énerver. Est-ce-que c'est seulement à cause de la perche ? Tu pinces les lèvres.

Puis il vient te prendre de court.

Il récupères ce que tu as dans les bras, ce machin si lourd et grand pour toi, semble d'un coup bien plus insignifiant. Sad Life, Sue. Tu les lui tends quand tu écarquilles les yeux en le voyant tirer sur sa tignasse. Attends ! Faut pas faire un truc pareil, ça fait un mal de chien sérieux ! Poussée par l'instinct tu viens déposer sa main sur la sienne, celle qui tire avec la perche, tu es sur la pointe des pieds. Ce type est décidément trop grand. Sukie, tout les gars sont décidément trop grand avec toi. Tu soupires et tu le retiens comme tu peux en lâchant :

« Attends, tire pas comme ça dessus, j'vais t'aider id... » Non, le dernier mot il arrive pas à passer, tu n'as pas envie de finir ta phrase. Parce que vous n'avez plus cette complicité. Tes rougeurs ont pris la fuite, tu t'avances pour venir délicatement défaire la mèche de cheveux dans la perche. Avec ta dextérité, comme tu peux avoir les yeux dessus, ça ne te prends pas trop de temps. Tu arrives à le libérer complètement, tu recules puis tu tends les bras en roulant les yeux, les lèvres pincées :

« C'est bon, t'es libre génie, libre. Rends-moi ce matos de géant. »
Oh, mais tu oses un p'tit sourire ? Sukie serais-tu en voix de guérison ?
Revenir en haut Aller en bas
Norbert Rathbone
Élève de Poufsouffle
avatar

Points : 301
Maison : poufsouffle.
Année d'Étude : Sixième Année
Ascendance : Parents Sorciers (Sang Mêlé)
Parchemins : 107
Inscription : 22/01/2018
Visage : gajeel redfox.
Élève de Poufsouffle

Lun 5 Fév - 3:49

Probablement parce qu'elle avait un ton qui se voulait plutôt autoritaire, Norbert décida de la laisser faire avec ses cheveux. Il cessa de bouger et attendit qu'elle parvienne à défaire le noeud : ce qui ne semblait pas vraiment chose aisée. Une fois que ce fut fait alors elle sembla retourner à son état habituel et lui fit savoir qu'il était libre. Norbert observa la perche qu'il tenait toujours dans sa main et se contenta simplement de la poser au sol. « T'allais où avec ça ? » demanda-t-il par simple curiosité. Il fronça un peu les sourcils par la suite et jeta des coups d'oeils autour.

Il essayait un peu de déduire ce qu'elle pouvait bien faire dans la Grande Salle avec ses appareils pour prendre des photos. Tout compte fait, la conclusion se fit d'elle-même, quand il cessa de réfléchir ─ et que sa cervelle eut bien grillé. « C'est pour le journal ? » fut sa déduction finale. Le grand gaillard s'appuya contre l'un des murs pour replacer sa chaussure et renifla un peu. Malgré tout ce qu'ils avaient traversé, malgré cet embarras qu'il aurait pu avoir envers elle, Norbert demeurait assez fidèle à ses habitudes. « Attends deux secondes. » déclara-t-il en passant près d'elle pour aller chercher à boire. Il revint avec deux verres et lui en tendit un. Ça lui semblait tout naturel : c'était peut-être une façon muette de la remercier pour les cheveux ? Allez savoir à quoi le Poufsouffle pensait.


Revenir en haut Aller en bas
Sukie O'Gormain
Élève de Poufsouffle
avatar
N/A

Points : 52
Année d'Étude : Aucune
Ascendance : Aucune
Parchemins : 15
Inscription : 31/01/2018
Élève de Poufsouffle

Lun 5 Fév - 4:41

Heureusement qu'il se laisse faire...
Sinon tu aurais fait comment ? Tu pouvais le laisser se tirer les cheveux comme ça. Tu le connais brute et impatient mais il te laisse faire à sa place. Comme tu t'y attendais, il ny a pas de remerciements. Il n'y a qu'une question qui te fait hausser le sourcil avec curiosité. Il est sérieux ? Genre il est entrain de te demander ce que tu fais ici ? Non Sukie, ne te fais pas de choses idées. C'est pas une question déguisée ou inquiète. C'est une vraie question, c'est certain. C'est terminé, il doit même avoir des vues sur une autre, préserve toi ma petite. Préserve toi. Un soupire et lui qui pose la perche et le reste sur le sol devant tes pieds. Sérieux ? Tu roules encore les yeux, tirant sur les côtés de ta chemise, un peu nerveuse.

Comment il fait pour être aussi détaché...
Voilà, tu te rappelles ce que tu as aimé le premier jour. Il est toujours plein d'assurance comme si le monde entier pouvait s'arrêter que lui il trouverait ça banale. Pas de gêne, pas de stress. C'est facile quand ne souffre pas d'un chagrin d'amour. Qu'est-ce qu'il cherche des yeux ? Tu étais prête à lui répondre mais il le fait à ta place. Évidement que c'est pour le journal, toi en couple ? Non merci, pour le moment tu es un peu vaccinée. Tu as juste le temps de hocher la tête qu'il s'échappe. Ok, il ne t'avait pas demander d'attendre, tu serais déjà perche à la main loin d'ici. Mais il t'a dit de l'attendre et tu l'as une fois de plus écouter.

« Merci beaucoup... » que tu lui réponds quand il revient en prenant le verre qu'il te tends. Pour le coup, tu ne comprends pas trop. C'est une douce attention de sa part. Peut-être pour te remercier ? Tu n'en sais rien du tout. Et quand tu sais, ça te fait rougir, ça te fait sourire. Tu serres le verre dans tes deux mains sans décrocher les yeux de son visage. Ouais il est là, devant toi, ça faisait longtemps. Ton sourire se pare d'une tendre mélancolie, c'est la qu'on voit que tu as peut-être un peu mûri, grandi, admis. Tu penches la tête sur le côté remettant ta mèche bleue derrière ton oreille et tu demandes avec douceur :

« C'est dingue comme ça fait longtemps qu'on a pas parlé tout les deux... »

Un sourire, une gorgée. Une grimace et voilà que tu gonfles les joues. Est-ce le hasard ? L'envie de te voir à nouveau grimacer ? Juste le plaisir de te faire la blague ? Ou plus simplement il a oublié que les boissons gazeuses te font cet effet. C'est certainement la dernière solution. Tu en prends une deuxième avant de froncer le nez, car c'est pas que tu n'aimes pas, c'est juste que ça te chatouille le nez les bulles. Puis tu regardes la salle. Si rose, franchement. Tu reviens à lui et tu précises enfin :

« Oui c'est pour le journal, je serais sans doute pas venue sinon. La Saint-Valentin, je crois que c'est vraiment pas pour moi... » Un regard du coin de l'oeil, un haussement d'epaule et un petit sourire maladroit puis tu demandes : « Et toi, pourquoi tu es là ? Un amour soudain pour le rose ? » Pourquoi jouer avec le feu comme ça Sukie, tu redoutes la réponse avant même de finir ta phrase alors tu préfères noyer ton stress dans la boisson qui pique.
Revenir en haut Aller en bas
Norbert Rathbone
Élève de Poufsouffle
avatar

Points : 301
Maison : poufsouffle.
Année d'Étude : Sixième Année
Ascendance : Parents Sorciers (Sang Mêlé)
Parchemins : 107
Inscription : 22/01/2018
Visage : gajeel redfox.
Élève de Poufsouffle

Mer 7 Fév - 21:02

Il avait déjà la bouche contre le verre et buvait allègrement son contenu sans même se soucier du filet du liquide qui roulait sur son menton. Puis, une fois qu'il eut bien goûté son breuvage, il jeta un coup d'oeil à Sukie qui le regardait et lui faisait remarquer doucement que cela faisait un bon moment qu'ils ne s'étaient pas parlé tous les deux. Vrai. Ils avaient bien eu le temps d'avancer pendant qu'ils étaient loin. Norbert hocha la tête en examinant de façon désinvolte les décorations sur les murs et au plafond.

« Ouais ça fait un bail quand même. » dit-il en reportant son attention sur elle. Elle lui expliqua qu'elle bossait effectivement pour le journal et que la St-Valentin ce n'était pas trop son truc. Il eut un drôle d'éclat de rire très spontané : il semblait bien d'accord que cette fête était fausse et sans intérêt. « J'suis venu pour m'amuser. Mais franchement je pensais qu'il y aurait plus de monde. » fit-il remarquer, sourcils froncés.

Comme il avait rebondit sur sa question alors Norbert préféra approcher et saisir le dossier d'une chaise afin de la traîner près de l'endroit où il avait récupéré les boissons. Il s'assit sur la chaise qu'il avait traînée par paresse et se massa un peu le menton. « Quoi de neuf depuis la dernière fois ? » Il marqua une pause et eut un fond de regard amusé. « Tu frappes toujours aussi fort ? » Il ne semblait pas trop conscient de la valeur de cette soirée à ses yeux. C'était comme s'il s'y était fait, en un sens.


Revenir en haut Aller en bas
Sukie O'Gormain
Élève de Poufsouffle
avatar
N/A

Points : 52
Année d'Étude : Aucune
Ascendance : Aucune
Parchemins : 15
Inscription : 31/01/2018
Élève de Poufsouffle

Ven 9 Fév - 14:04

Ouais ça fait un bail quand même...
Il te parle avec tant de détachement, comme deux amis que le temps aurait fini par séparer. Comme deux amis qui se croisent à la soirée des anciens élèves. Des amis ? Est-ce-que vous êtes des amis ? Oui sans doute. Un autre sourire, un rire soufflé par le nez, capitulant. Tu le sais n'est-ce-pas Sukie ? Que pour toi c'était comme dire "ça m'avait manqué tu sais" alors que pour lui, oh lui, ce serait sans doute un constat comme un autre. Tu ne lui manques pas. Fais-toi une raison, petite. Tu serres le verre et ton sourire se fait plus franc quand il t'explique ses motivations face à cette soirée. Il s'attendait à quoi ? Vraiment lui... Irrécupérable. Adorablement irrécupérable.

Tu plonges à nouveau dans ton verre.
La grimace des bulles et le regard du coin de l'oeil qui suit ses mouvements. Mais qu'est-ce-qu'il est entrain de faire au juste ? Une chaise ? Sérieusement ? Tu arques un sourcils avant de pouffer dans ton verre. Il vient vraiment de s'installer au calme comme ça à coté de toi sur une chaise pour taper la causette ? Sérieusement Mec... Il te demande des nouvelles puis, il y a ce regard. Ce regard taquin qui annonce souvent la tempête. Il te lance sa question comme un coup de masse. Il parle réellement de cette soirée ? Tu restes interdite quelques secondes, le souffle coupé et la bouche en rond. Il y a encore quelques mois, tu aurais sans doute tout envoyer voler, explosant de colère et de rancoeur devant tant de cruauté mais tu prends sur lui, tu baisses la tête, souffles et revient vers lui du coin de l'oeil dans un autre petit rire vaincu :

« T'es sérieux ? » Que tu lui demandes en te tournant lentement vers lui. Sukie, t'as le sourire plein de tendresse triste, tu te penches vers lui, une chance qu'il soit assis, il est plus à ta taille comme ça. Délicatement tu poses ton verre sur le premier coin de table que tu croises et tu plonges dans son regard. Une main sur le dossier de la chaise pour pouvoir garder l'équilibre et avoir l'air plus menaçante - Toi menaçante ? Hum -  Tu essaies de garder ton sérieux. Dans un soupire, tu lèves un sourcils avant de rajouter avec un sourire de plus en plus amusé, il a encore gagné c'est dingue : « Tu t'es mis à ma hauteur de naine pour pouvoir en recevoir une nouvelle ? Masochiste va... »

Comme pour jouer la comédie, tu lèves ta main libre très haut, tu fronces les sourcils et tu l'abaisses très vite. Mais non, pas du tout, pas de claque juste une mains sur sa joue et un haussement d'épaule derrière son sourire avant de te redresser et te reculer. Tu en profites pour lui pincer le nez, sans lui faire mal et tu te défais complètement de sa proximité, croisant les bras. Tu fuis son regard, tu as fait bien trop preuve d'audace là, même pour une plaisanterie. Ainsi les bras croisés tu ressens encore le contact de sa peau sur tes doigts. C'est agaçant, douloureux. Tu as le rose aux joues et les souvenirs qui refont surface, ouf... ça fait mal quand même. Espérant ainsi calmer ce tumulte naissant en toi, tu mordilles ta lèvre avant de rajouter, le regard au vague - loin du sien surtout :

« Je pourrais jamais frapper plus fort, ça voudrait dire que tu as été capable de me faire encore plus mal que ce soir-là. »

Ok c'est trop déprimant, trop sincère, trop secret. Et s'il venait à cracher sur ça à nouveau ? Tu ne veux pas l'entendre, tu es pas encore prête à une nouvelle remarque sur le fait que tu es lourde avec tes sentiments hein...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
[Mini-Event] Immortaliser l'instant • [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIDDIKULUS! Ϟ :: hogwarts (inside). :: Rez-de-Chaussée :: Grande Salle-
Sauter vers:  
Janvier à
Février